Découvrez les résultats du premier observatoire marocain du service client

Pour recevoir l’étude compléte, merci de nous transmettre vos coordonnées à travers le lien suivant  formulaire de contact .

Initié par Élu Service Client de l’Année Maroc en partenariat avec KANTAR TNS, l’Observatoire du service client 2016 interroge les consommateurs marocains sur leur perception, usages et attentes en matière de service client.
Première étude indépendante du genre réalisée au Maroc, l’Observatoire du Service Client 2016 a été menée du 25 juillet au 18 août derniers par téléphone, auprès d’un échantillon de 1000 consommateurs Marocains de 15 ans et plus, représentatif de la population.

Les principaux enseignements de cet Observatoire sont les suivants.

Les services clients des entreprises marocaines sont très sollicités. Au cours des 12 derniers mois, 62% des Marocains y ont eu recours.

  • Le face-à-face reste largement le canal le plus utilisé, mais pas forcément le plus apprécié, pour rentrer en contact avec une entreprise.

Choisi en priorité par 55% des Marocains, il devance de loin l’email (dernier du classement avec 8% de préférence) et le contact via site internet, canal qui occupe la 3ème position.

  • Le consommateur marocain n’hésite pas à changer ou à tester de nouveaux prestataires.

49% des sondés, disent avoir testé les produits et services de fournisseurs différents au cours de l’année, principalement dans la restauration, l’habillement et la grande distribution. Le premier motif de changement est la qualité du service reçue.

  • Pour la moitié des sondés, le « Sir hta tji » fait partie des situations les plus irritantes lorsque on entre en contact avec un service client,.

En effet, l’attitude des personnes chargées de la relation clientèle d’une marque vis-à-vis de ses clients revêt un aspect des plus importants et peut avoir de sérieuses conséquences sur son image

 Pour recevoir l’étude complète : fatimzahraabdellaoui@eluserviceclientdelannee.ma

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *